La province de Groningue

 

La ville de Groningue est d'origine saxonne et la province (les terres environnantes) est en grande partie frisonne, tout en occupant une position équivalente dans cette région. Ils furent appelés "Stad en Ommelanden" (Ville et Districts). Le nombre d'habitants de la province l'élève à la quatrième place avec le moins d'habitants (après Drenthe, la Frise et la Zélande), soit 251 habitants au km².

La région était en grande partie frisonne jusqu'au 15e siècle.

Actuellement, on parle le dialecte bas-saxon dans la plus grande partie du district.

Les limites géographiques de la province sont au nord la "Waddenzee", au nord-est les bras-de-mer de Ems et Dollard, à l'est la frontière avec la Frise orientale et la Basse-Saxe, au sud la province de Drenthe et à l'ouest la Frise.

La relative petite superficie de la province de Groningue est caractéristique d'une grande diversité de paysages.

Les frontières de la province furent fixées définitivement dans cette région en 1724 avec la Frise, 1847 à 1822 avec Drenthe et en 1824 avec le Royaume de Hannovre. L'Allemagne, Groningue et plus tard les Pays-Bas ne sont jamais tombés d'accord sur les limites hydrographiques de Ems et Dollard. Même pas lors de la convention Ems-Dollard de 1960, parce que les deux pays ne l'ont pas accepté. Les frontières ont été fixées très tardivement car elles sont situées dans des tourbières et ont été cultivées très tard.

Dans la région Ems-Dollard, la remise en état des terres a été entreprise.

Cet environnement s'est caractérisé par des grandes propriétés avec des grandes maisons pour les maîtres et des petites habitations pour les ouvriers.

Nulle part dans la province de Groningue la distinction entre riches et pauvres n'a été aussi grande.

Dans la partie ouest de la province (communes de Slochteren, Duurswolde et Fivelingo) se trouve un grand gisement de gaz, aussi nommé bulle. La réduction de pression dans ces couches entraine une baisse mesurable des valeurs de niveau de surface, et également des tremblements de terre non naturels réguliers.

Dans le sud-est, les tourbières de Groningue étaient à l'origine une région de hautes fagnes qui ont été assainis au 17e siècle et ensuite cultivés.

C'est de cette période que datent les nombreux canaux qui donnent un caractère géométrique à la zone. C'est ici que la plupart des fabriques de pommes de terre sont nées. Ce fut essentiellement la base de l'industrie de la fécule.

Les environs à l'est de ce territoire autour de Westerwolde sont sablonneux. Ici se trouve aussi le point le plus élevé de Groningue (le Hasseberg), dans un petit paysage avec boisements et rivières. Une grand partie de ce paysage se trouve dans la province de Drenthe.

La partie sud de l'ouest se trouve sur un sol sablonneux qui est un contrefort du Hondsrug. Le paysage ressemble beaucoup aux forêts frisonnes.

Les plus anciens paysages de culture dans la partie nord se caractérisent principalement par le Wierden aussi appelé Terpen. Ce sont des collines de sable artificiels créées pour avoir un endroit sec à marée haute.

Elles se trouvent dans la zone le long de la mer des Wadden, et servent non seulement pour le logement, mais aussi comme endroit pour abriter le bétail.

Cette région est l'un des plus anciens paysages de culture aux Pays-Bas. Les travaux ont commencé par la reprise des terres sur la mer autour de Wierden et plus tard par la construction de digues.

Les églises qui dominent les monticules sont caractéristiques et représentent un style architectural unique (gothique roman) qui n'apparaissait en réalité que dans les provinces de Groningue et de Frise.

Les principaux canaux de la province sont le "Reitdiep", le "Van Starkenborghkanaal", le "Eemskanaal", le "Stadskanaal" et le "Winschoterdiep".

La rivière Reitdiep est un affluent de l'Aa drenthoise, de la Hunze, de la Oude Lauwers et de l'Aa de Westerwolde.

La province comprend également trois îles inhabitées: Rottumeroog, Rottumerplaat et Zuiderduins. Dans ces îles, des promenades sont organisées à marée basse.

L'histoire du peuplement remonte à l'âge de la pierre. Le dolmen présent à la frontière avec la Drenthe, Noordlaren, mais aussi à Delfzijl, confirme la théorie selon laquelle les constructeurs de ces mégalithiques ont quitté le littoral pour s'implanter dans le pays.

 

 

La ville de Groningue

 

La ville fut créée à l'origine sur le Hondsrug.

L'histoire de la province est en grande partie l'histoire de la ville.

Au fil des ans, la ville a toujours eu plus de pouvoir sur les districts. À l'époque cependant, c'était la période pendant laquelle une grande partie de la province formait un tout avec la Frise occidentale et la Frise orientale. C'était la zone qui correspond maintenant à la mer des Wadden.

La plus ancienne mention connue de la ville de Groningue date de 1040. La ville était à l'époque sous l'autorité de l'évêque d'Utrecht. L'hypothèse est que la ville était à l'origine un village de la Drenthe.

La ville a également été habitée par les Frisons.

La ville était rivale de Appingedam mais finalement elle a été la ville dominante, en étant au zénith de sa puissance à la fin du 15e siècle, avec une influence jusqu'à l'actuelle province de Frise.

La langue vernaculaire de la ville a été reprise dans le reste de la province.

Cependant, ils ont conservé quelques mots et phrases frisonnes.

A l'époque de la République Batave, on parlait de Groningue en tant que ville et pays.

Cet ordre provient de la domination de la ville sur une grande partie de la province. L'évêque de Groningue y avait également son siège.

Aux fins de contrôles, tout ceci se termina après l'époque française (napoléonienne). La province actuelle fut établie et la position particulière de la ville fut officiellement abolie. Cependant, la ville est restée propriétaire d'une grande partie du Oldambt, de Westerwolde et des tourbières. Ceci prit fin dans les années nonante du 20e siècle.

La province de Groningue a célébré son 400e anniversaire en 1994. En 1594, la ville de Groningue fut réunie avec les districts. Par conséquent, la ville appartenait au comté de Drenthe.

Les marques de la ville sont les Tours Martini (Olle Grieze) et l'Eglise Martini, avec à proximité le magnifique Hôtel de Ville et la "Provincie Huis".

On peut également voir en ville les grandes demeures représentant l'histoire commerciale de la ville.

Après Amsterdam et Rotterdam, c'est la 3e ville commerçante, également pour le nombre de canaux et les nombreux ponts de la ville.

A présent, Groningue est aussi une ville universitaire et elle compte de nombreuses entreprises.

Les étudiants circulent tous en vélo et en tant que piéton vous devez certainement être très prudent pour les éviter.

Grâce à l'Université, Groningue compte environ 200.000 habitants.

Le réseau de bus est très étendu et dessert également les villages environnants.

La gare routière se situe à côté de la gare centrale de Groningue (Groningen Hoofdstation) qui mérite une visite, avec sa belle salle et ses belles peintures au plafond.

Le parking dans la ville est pratiquement impossible et quasi impayable, ce en quoi Groningue est un exemple.